{  } Éditions Al Manar Arts et littérature des pays du Sud méditerranéen

Le poème inverse

le livre , l'auteur , l'artiste , la critique

Collection "Poésie"

 

Poèmes inédits de la poétesse francophone
israëlo-roumaine

Accompagnement plastique : Joël Leick

 

 

 

 

 

 

 


20 exemplaires sur BFK Rives,
au format 13 x 19 cm, rehaussÚs de multiples interventions de J. Leick

Emboitage Laetitia Gorius

parution mai 2017

Le livre

 

  ?un orage d'un instant arrache l'avion et le pose sur la page à la ligne prêt à décoller ce lourd sommeil les pistes courent les lignes vont et viennent là-bas la lettre s'écrivant efface derrière elle sa trace frappée en pleine figure en pleine mémoire elle cette nuit elle avant elle plus tard remonte à la surface du temps zéro la terre au loin au plus haut de la mémoire au plus haut du sommeil sillage unique voyelle et l'univers autour  

 

 


 

 

L'auteur

 


Marlena Braester aux "Voix vives de la Méditerranée", à Sète

Poète de langue roumaine et française, linguiste et traductrice, Marlena Breister est née à Jassy en Roumanie qu’elle a quittée en 1980 pour s’établir définitivement en Israël. Elle a fait un séjour à Paris pour obtenir un Doctorat en linguistique au sein de l’Université de Paris VIII, le français étant devenu sa langue d’expression privilégiée, comme elle le fut pour ses prestigieux compatriotes de Ionesco à Cioran, en passant par Benjamin Fondane er Mircéa Eliade.
Elle est Présidente de l’Association des Ecrivains Israéliens de Langue Française, Rédactrice en chef de la revue Continuum (revue des écrivains israéliens de langue française), membre du Comité Directeur du Groupe de Recherches sur la Poésie et la Poétique Contemporaines de l’Université d’Haïfa (GRPC). Elle a reçu le Prix Ilarie Voronca des rencontre poétiques de Rodez en 2001 pour son recueil "Oublier en avant". Poète, traductrice et enseignante, inlassable organisatrice de colloques et présidente de l’association des écrivains israéliens de langue française, elle aime « réconcilier ». Au milieu des conflits sanglants, elle cite le contre-exemple d’un festival organisé en Galilée par un poète druze, Naim Araidi, qui réunit chaque année des écrivains israéliens et arabes de tous pays.

 

L'artiste

 

Joël Leick, photographe, peintre et graveur, né à Thionville en 1961, vit et travaille à Paris. Il a réalisé de nombreux livres de dialogue avec certains poètes et écrivains essentiels de notre époque, notamment avec Michel Butor, Bernard Noël, Roger Caillois, Aimé Césaire, Roland Chopard, Charles-Albert Cingria, Patrick Chamoiseau, Antoine Emaz, Guy Goffette, Ludovic Janvier, Charles Juliet, Gilbert Lascault, Daniel Leuwers, André Pieyre de Mandiargues, Henri Meschonnic, Yves Peyré, James Sacré, Leïla Sebbar, Guy Goffette, Pierre Bergounioux…

Mais Joël Leick est également auteur ; AEncrages & Co, Fata Morgana, Passages d'encre, Editions des Brandes, Al Manar figurent parmi ses principaux éditeurs.

On lira avec intérêt les études consacrées à son travail, notamment : Pascal Fulacher, Six siècles d’art du livre : de l’incunable au livre d’artiste. Paris : Citadelles-Mazenod / Musée des lettres et des manuscrits, 2012 : pp. 240-241.
Christophe Comentale, « Joël Leick, de la feuille de papier aux livres d’artistes », Art et métiers du livre, 2012 (292), pp. 72-80 : ill. Daniel Leuwers, « Les très riches heures du livre pauvre ». Paris : Gallimard, 2011.

 

 

J. Leick au Marché de la poésie, Paris, 2015

<critique>La critique